Musée de la batellerie et des voies navigables

Le diorama de l’Adour

 

Le diorama de l’Adour. Cette reconstitution d’une scène de batellerie du XVIIe siècle est un parfait exemple de batellerie régionale traditionnelle. Ce petit coin de France, éloigné dans les confins du Sud-ouest a connu une navigation très active sur son fleuve et les cours d’eau qu’il reçoit.

Articles similaires
  • Plaque émaillée Cette plaque émaillée était apposée devant les bureaux d’un des acteurs clefs du transport fluvial, l’affréteur. Il possède souvent quelques bateaux et propose aussi des services d’assurances et de [...]
  • la cabine du marinier À la fin du XIXe siècle, les bateaux de transport sont construits avec un logement : Femme et enfants embarquent à bord. Remarquez les boulets de charbon sous le parquet de la petite cabine. Aucun espace disponible n’est négligé car le marinier est payé au [...]
  • La navigation intérieure La navigation intérieure, c’est bien entendu le transports de marchandises, mais c’est également un très important trafic lié au déplacement des hommes. Pendant longtemps, les voyages en bateau étaient plus confortables et plus sûrs que ceux sur les mauvaises routes du [...]
  • les voyages du perroquet de Nevers Inspiré du poème  Vert-Vert, ou les voyages du perroquet de Nevers (1734)  de Jean-Baptiste-Louis Gresset, ce tableau du xviiie siècle, nous transporte avec son coche d’eau dans un voyage humoristique. Un perroquet au langage châtié, réclamé par des religieuses nantaises, est confié pendant le voyage à un batelier de la Loire et apprend sur le [...]
  • les arts décoratifs Quand les arts décoratifs rejoignent l’histoire des sciences et des techniques… Cette faïence du XIXe siècle témoigne de cette époque où la navigation intérieure assumait la majeure partie des transports de marchandises. Ici, un chargement d’ardoises sur des chalands de [...]