Musée de la batellerie et des voies navigables

L’automoteur « arc en ciel »

L’automoteur « arc en ciel »

La navigation intérieure a toujours su s’adapter et a répondu à ses nouveaux concurrents en jouant sur l’augmentation du tonnage des bateaux et l’allongement des parcours. Ce grand automoteur est la propriété d’un artisan ; vous pouvez, avec un peu de chance le voir passer devant vous !  

La grande batellerie du Nord

La grande batellerie du Nord

1810, c’est la naissance de la grande batellerie du Nord, avec son bateau de canal : Le « baquet ». Ce bateau, de 30 m de long et de 4,80 m de large, est l’ancêtre de la péniche en bois qui sera construite à des milliers d’exemplaires.

le halage animal

le halage animal

Dès le milieu du XIXe siècle, le halage animal est réglementé et organisé par l’administration pour les besoins de la grande ligne de navigation Charleroi-Paris. La vitesse de la route du charbon est réglementée à 3 km/h maximum avec interdiction de haler sa péniche à bras d’homme.

La cloche de brume

La cloche de brume

Belle cloche réglementaire d’un automoteur. Cette cloche était utilisée pour se signaler par temps de brouillard.

Les coches d’eau

Les coches d’eau

Dès le XVIIe siècle, des coches d’eau desservent les grandes villes de France. Les services respectent un calendrier et des horaires précis. Des relais rapprochés permettent de changer les chevaux de halage pour un voyage rapide.

Barrage mobile

Barrage mobile

À l’exception de la Loire, tous les grands fleuves et principales rivières de France ont été canalisés : leur débit est devenu régulier grâce à l’invention dans les années 1850 du barrage mobile, c’est à dire, démontable. Bien entendu, une écluse qui lui est accolée permet le passage des bateaux.  

« les rivières sont des chemins qui m...

« les rivières sont des chemins qui marchent … »

« les rivières sont des chemins qui marchent … » (Blaise Pascal), mais aussi des frontières…. Destiné aux élèves de l’école des Ponts et Chaussées, ce modèle de pont (XVIIIe siècle), en partie écorché servait probablement aux cours de trait et de coupe des charpentes.

Le port Saint-Paul et l’île Lou...

Le port Saint-Paul et l’île Louviers au milieu du XVIIIe siècle

Peinture de Demachy (1723-1807 à Paris). De gauche à droite : le couvent  des Célestins avec un grand tas de pavé de grès provenant de Fontainebleau; le pont Gramont dont les bois sont passé au goudron végétal ocré; l’ile Louviers avec ses hauts « théâtres » de bois flottés (la rive extérieure de l’île est une berge […]

les Haleurs

les Haleurs

Le halage humain n’a disparu totalement que dans la seconde moitié du xxe siècle. Le sculpteur Louis Hertig (Besançon 1880-1958) souligne l’effort des haleurs pendant le franchissement d’un pont ou d’une écluse. Il a fidèlement reproduit dans un style naturaliste, les bricoles (harnais de traction en fibres de chanvre tressées) ceignant le torse de deux […]

« Chevaux de halage sur l’Oise ...

« Chevaux de halage sur l’Oise »

André Wilder (1871, Paris – 1965, Paris) Peintre de paysages et de marines, illustrateur, lithographe, affichiste. « Chevaux de halage sur l’Oise » Sur les canaux de France, les derniers bateaux à chevaux ont disparu vers 1960/70. La corde de halage est fixée au sommet du mât pour éviter qu’elle ne s’accroche à la végétation des berges. […]