Musée de la batellerie et des voies navigables

Exposition temporaire « Vingt mille lieues sous les fleuves »

(c) coll du musée de la batellerie

(c) coll du musée de la batellerie

BANNIERE_CMJN-2

 

 

 

 

Pour la 33ème édition des Journées européennes du Patrimoine qui ont eu lieu les 17 et 18 septembre 2016, le musée de la batellerie et des voies navigables rend hommage « aux pieds  lourds ». Vingt mille lieues sous les fleuves, soit l’histoire des scaphandriers !

(c) coll musée de la batellerie

(c) coll musée de la batellerie

Le scaphandrier est un personnage marquant du monde des rivières et canaux :

Qui, parmi les mariniers, ne connaît pas Léon Drouard, Raoul Dussart, ou la dynastie des frères Teurnier ?

Le « pied lourd » fascine… Il faut reconnaître que le métier est dangereux ; en témoigne l’état des casques en cuivre après quelques années d’utilisation et, malheureusement, le nombre d’accidents mortels.

Le scaphandrier est surtout connu pour ses opérations de renflouements. On connaît moins son rôle dans d’autres domaines, comme les travaux sur les ouvrages d’art, le découpage et la soudure pour la réparation de bateaux. Toutes les subdivisions des voies navigables disposaient aussi d’une équipe qui intervenait régulièrement pour déblayer les sas des écluses.

(c) coll musée de la batellerie

(c) coll musée de la batellerie

En canal et en rivière le scaphandrier est pratiquement aveugle ; il a, au mieux, à travers les petits hublots « blindés » de son casque, une vue troublée sur quelques dizaines de centimètres… Souvent, il doit travailler à l’aveugle au toucher.

L’exposition temporaire, lors de ces journées du patrimoine, proposée par le Musée de la batellerie et des voies navigables est un hommage à ces hommes des profondeurs.

 

 

 

 

 

(c) coll musée de la batellerie

(c) coll musée de la batellerie

(c) coll musée de la batellerie

(c) coll musée de la batellerie

carivenc 79 A2 périlleux métier 594

(c) coll musée de la batellerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sophie de PORTES, Adjointe au maire déléguée à Culture, Conseillère communautaire Grand Paris Seine & Oise : « Après le succès de l’exposition temporaire du mois de juin dernier, où près de 900 visiteurs ont découvert les cartographies scolaires « sur les murs de l’école » à l’Orangerie, le Musée de la batellerie et des voies navigables propose une nouvelle exposition temporaire sur deux jours pendant les Journées du patrimoine. Une escapade originale sur l’histoire des scaphandriers, le Musée vous invite à une découverte innovante et pédagogique. Une visite originale pour les Yvelinois et les Val-d’Oisiens amoureux du fleuve ».

 

RETOUR EN IMAGES  :